Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 13:04


CGT et CFE/CGC FRALIB,

ELUS ET REPRESENTANTS AU COMITE D’ENTREPRISE FRALIB


Nous avons été reçus à l’Elysée le vendredi 31 août par 2 conseillers du Président de la République François HOLLANDE.
Cette rencontre constructive a permis la tenue d’une nouvelle table ronde le 3 octobre à la préfecture des Bouches du Rhône, pour examiner l'ensemble des solutions d'avenir, en priorité celle développée par les salariés.
Un Comité d’Engagement a été créé, chargé principalement de l’étude de la solution alternative portée par les salariés. Celle-ci figure « en haut de la pile » selon les termes mêmes des pouvoirs publics.
Si notre projet a été placé en « haut de la pile », c’est bien pour créer les conditions nécessaires à son examen sérieux et à sa mise en oeuvre. Ce Comité doit donc être le cadre d’approfondissements réels et sérieux, à la mesure des moyens et des responsabilités du groupe UNILEVER, unique responsable de la destruction de 182 emplois industriels.
Le groupe UNILEVER revendique, sans vergogne, le démantèlement progressif puis la fermeture du site, la casse de notre entreprise et le licenciement des salariés. Dans le même temps, il se refuse obstinément à assumer pleinement ses responsabilités alors qu’il s’affiche partout « socialement responsable ». C’est une attitude méprisante qui doit être condamnée par tous. Pour notre part, nous continuerons à la combattre à tout moment.
En ce qui nous concerne, nous nous sommes engagés à prendre toute notre place au sein du Comité d’Engagement pour travailler sérieusement et non nous aplatir devant les diktats d’UNILEVER. C’est dans cet état d’esprit que nous avons participé aux 2 premières réunions.
Lors de la 2ème réunion qui s’est tenue le jeudi 6 décembre 2012, accompagnés de nos experts, nous avons présenté notre projet de SOCIETE COOPERATIVE OUVRIERE PROVENÇALE DE THES ET INFUSIONS (SCOP T. I), que nous vous proposons de vous présenter aujourd’hui. Projet que nous avons transmis à Mr François Hollande Président de la République et Arnaud Montebourg ministre du Redressement productif. Nous envisageons de l’envoyer très rapidement à l’ensemble des députés et sénateurs.
De son coté, le groupe UNILEVER n’a manifesté aucune volonté de voir aboutir notre projet, bien au contraire. Par son attitude fermée, il veut le faire avorter.
La direction d’UNILEVER travestit ou manipule certaines appréciations et déclarations faites lors de rencontres tenues à Bercy ou dans certains médias émanant de membres du gouvernement ,pour camper sur des positions économiquement et socialement intenables qui condamneraient la seule solution alternative sérieuse au sabordage du site et de l’emploi. A les écouter, le nouveau gouvernement cautionnerait le fait qu’UNILEVER ne nous cède ni la marque Eléphant ni des volumes de production. Un comble !!!
D’autant qu’il y a un gouffre énorme entre les moyens du groupe UNILEVER (plus de 50 Milliards d’€ de chiffre d’affaires en 2012, 9,2 Milliards d’€ de bénéfice net en 2 ans) et les moyens alloués à la revitalisation de Gémenos. Ces moyens sont ridicules sauf à vouloir s’exonérer de ses responsabilités. Les accepter serait cautionner un « enterrement
du pauvre ». Nous luttons depuis plus de 800 jours pour vivre et travailler dignement et non pour être enterrés.
Après les déclarations de soutien du Comité de Groupe européen en février 2011, le soutien du Comité de Groupe UNILEVER France s’est une nouvelle fois exprimé au travers de deux déclarations du 3 et 12 décembre 2012.
Elles expriment à la fois le mécontentement des élus des Comités protestant avec la plus grande fermeté face à l’attitude de la direction d’UNILEVER. Elles confirment leur solidarité et leur soutien aux salariés de FRALIB en lutte pour le maintien de l’activité industrielle et de leur emploi. Dans ces déclarations, les comités demandent à UNILEVER d’assumer toutes ses responsabilités en contribuant à la réalisation du projet des salariés, en cédant la marque ELEPHANT et les volumes de production correspondants et mettre tous les moyens nécessaires à sa mise en oeuvre.
L’isolement du Groupe UNILEVER est une nouvelle fois démontré y compris dans sa propre « maison ».
Au regard de la situation de l’emploi dans notre pays et de la situation concrète de notre dossier, le rôle de l’Etat ne peut se limiter à veiller à l’application de dispositions légales même un tant soit peu améliorées.
Toutes les conditions sont réunies aujourd’hui pour mettre notre projet alternatif en oeuvre.
Seul, le groupe UNILEVER bloque en refusant d’assumer toutes ses responsabilités, en campant sur son refus de céder la marque ELEPHANT, des volumes de production et les moyens nécessaires. Les conditions peuvent et doivent être créées pour qu’enfin nos propositions et revendications soient entendues. UNILEVER en a les moyens !!!! L’Etat en a la responsabilité !!! Il faut faire sauter le verrou d’UNILEVER.
Dans ce cadre, nous sommes, pour notre part, déterminés à développer des formes d’initiatives syndicales fortes dans les semaines à venir, qui concourent à imposer au groupe UNILEVER la concrétisation de notre projet alternatif.
20 décembre 2012.

Partager cet article

Repost 0
Published by cgt.fralibvivra.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : cgt.fralibvivra.over-blog.com
  • Contact

Contact SCOP-TI

 

Gérard CAZORLA :

email : gerard.cazorla@scop-ti.com Tel : 0688586127 ou 0442325304

Marc Decugis :

email : marc.decugis@scop-ti.com  Tel : 0666556115

Olivier Leberquier :

email : olivier.leberquier@scop-ti.com Tel : 0688167736 ou 0442325361

Recherche

Film des Fralib en vente pour la solidarité

pot de thé

Comité national de soutien des Fralib

Sans titre-1 copie

Clic sur l'image

 

comitedesoutienfralibvivra@fnafcgt.fr

Adresse postale :

- BOURSE DU TRAVAIL 
- Force et bon thé  
- cours Beaumont 13 400 AUBAGNE

- CCP n°1984975w029 - 

IBAN : FR03 2004 1010 0819 8497 5w02 969

- BIC:PSSTFRPPMAR

Une solution alternative

ELEPHANT 
COMITE D'ENTREPRISE FRALIB GEMENOS
CGT-CFE/CGC

ETUDE ECONOMIQUE, POUR UNE SOLUTION ALTERNATIVE,
INITIE AVEC L'AIDE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES,

Synthèse du Rapport d'étape.

 

La décision de fermer notre site est un scandale.

 

Le site est rentable, les conditions existent pour poursuivre une activité, et maintenir nos emplois.

 


 

 

clic ici pour lire l'article

 

 

Affiche Boycott Lipton

LIPTON-FRALIB