Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 21:42

De retour de la grande manifestation de dimanche à Paris organisée par le Front de Gauche pour la symbolique « PRISE DE LA BASTILLE ».

 

univeler

 

Comme prévu nous étions dans le carré de tête en ouverture de la manifestation avec notre éléphant.

Nous avons reçu un super accueil et une nouvelle fois notre conflit a eu un retentissement national.

A voir quelques liens ci-dessous :

fralibstef

A voir quelques liens ci-dessous :

http://www.humanite.fr/politique/video-les-fralib-reprennent-la-bastille-avec-le-front-de-gauche-492476

http://www.humanite.fr/politique/front-de-gauche-la-reprise-de-la-bastille-en-direct-492470

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/cent-vingt-mille-et-une-personne-a-112815

 

Comme décidé lors de la réunion du CE du 7 mars 2012 nous avons assigné ce matin par voie d’huissier, la direction de FRALIB et d’UNILEVER devant le juge des référés du TGI de MARSEILLE.

L’audience est fixée au mercredi 4 avril 2012 à 8H30.

 

Nous demandons au juge de :

-     De constater que la procédure conduite en application des dispositions de l’article L 2323-6 du Code du Travail n’était pas régulière ; l’employeur ayant considéré qu’il s’agissait d’une décision et non d’un projet.

-   De constater  que les motifs économiques invoqués dans la note économique datant de mars 2011 ne sont plus d’actualité ; et qu’ils sont même pour certains devenus aujourd’hui inexistants.

-    De prononcer la nullité de la procédure initiée au titre de l’article L 2323-6 du Code du Travail.

 

A titre subsidiaire, et si par extraordinaire le Tribunal de Céans venait à considérer que la Société FRALIB avait présenté un projet et non une décision, et que les motifs invoqués dans la note économique remise aux membres du CE existaient véritablement :

 

-    De constater que les informations remises aux membres du CE de FRALIB n’ont pas été actualisées et ne sont donc pas conformes aux dispositions de l’article L 2323-4 du Code du Travail.

-      De dire et de juger que dans ces conditions le CE n’a pas été mis en mesure de se prononcer valablement et en toute connaissance de cause sur le projet qui lui a été soumis.

-      De prononcer la nullité de la procédure initiée au titre de l’article L 2323-6 du Code du Travail.

-      De constater que, s’agissant du plan de sauvegarde de l’emploi, la Société FRALIB a usé d’une véritable fraude à la loi en encourageant des transactions irrégulières, diminuant et réduisant ainsi ses obligations en matière de reclassements.

-      De constater que le CE n’a jamais été informé ni consulté régulièrement sur ces mouvements et évolutions des effectifs, en violation des dispositions légales

-   De constater que, même si par extraordinaire, le Tribunal de Céans venait à considérer que les transactions établies étaient régulières, qu’en tout état de cause, les postes de reclassement proposés sont imprécis et insuffisants.

-      Dire et juger que dans ces conditions le PSE présenté par la société FRALIB n’est pas régulier et n’est pas conforme aux dispositions légales.

-       Prononcer sa nullité.

-      Ordonner à la société FRALIB de reprendre entièrement la procédure initiée au titre des dispositions de l’article L 2323-6 du Code du Travail et de remettre aux membres du CE une note économique comprenant des informations précises et actualisées au sens des dispositions de l’article L 2323-4 du Code du Travail.

-   Ordonner à la Société FRALIB de présenter un plan de sauvegarde de l’emploi concernant l’ensemble des salariés du site de GEMENOS et conforme aux dispositions légales.

-       Dans l’intervalle, faire interdiction à la société FRALIB de mettre en œuvre toutes mesures ou dispositifs prévus au PSE contesté, et notamment de procéder au licenciement des salariés, et ce sous astreinte de 10 000 € et par infraction constatée.

-     De déclarer nuls les licenciements qui seraient éventuellement intervenus dans le cadre de l’actuel PSE.

 

Bien entendu nous appellerons à un large rassemblement ce jour là devant le tribunal de tous ceux qui soutiennent notre lutte et pour aboutir à une victoire retentissante contre la multinationale UNILEVER.

 

Nous participerons bien sur  à la journée d’action nationale pour la ré industrialisation  du jeudi 22 mars 2012.

L’Union Départemental CGT a décidé d’organiser  une caravane de lutte au départ de notre usine  à 9H00 avec notre éléphant en tête pour rejoindre le Rassemblement Départemental à 10H30

à Lavera TractULCGTAubagneappelpourle22mars

 


clic sur le logo humanite2010 logo

 

ENCORE ET TOUJOURS :

CONTINUONS LE BOYCOTT DE LIPTON  

LIPTON-FRALIB  

NOUS NE LAISSERONS PAS PARTIR LE THE DE L’ELEPHANT DE PROVENCE

Le thé de l’Eléphant est né  il y a  120 ans à MARSEILLE,

L’Eléphant est Français en Provence il doit rester.

Partager cet article

Repost 0
Published by cgt.fralibvivra.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : cgt.fralibvivra.over-blog.com
  • Contact

Contact SCOP-TI

 

Gérard CAZORLA :

email : gerard.cazorla@scop-ti.com Tel : 0688586127 ou 0442325304

Marc Decugis :

email : marc.decugis@scop-ti.com  Tel : 0666556115

Olivier Leberquier :

email : olivier.leberquier@scop-ti.com Tel : 0688167736 ou 0442325361

Recherche

Film des Fralib en vente pour la solidarité

pot de thé

Comité national de soutien des Fralib

Sans titre-1 copie

Clic sur l'image

 

comitedesoutienfralibvivra@fnafcgt.fr

Adresse postale :

- BOURSE DU TRAVAIL 
- Force et bon thé  
- cours Beaumont 13 400 AUBAGNE

- CCP n°1984975w029 - 

IBAN : FR03 2004 1010 0819 8497 5w02 969

- BIC:PSSTFRPPMAR

Une solution alternative

ELEPHANT 
COMITE D'ENTREPRISE FRALIB GEMENOS
CGT-CFE/CGC

ETUDE ECONOMIQUE, POUR UNE SOLUTION ALTERNATIVE,
INITIE AVEC L'AIDE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES,

Synthèse du Rapport d'étape.

 

La décision de fermer notre site est un scandale.

 

Le site est rentable, les conditions existent pour poursuivre une activité, et maintenir nos emplois.

 


 

 

clic ici pour lire l'article

 

 

Affiche Boycott Lipton

LIPTON-FRALIB