Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 23:55

 

cazorla

Nous sommes de retour aujourd’hui de notre périple Parisien, fatigués mais heureux du devoir accompli.

Partie de l’usine lundi soir, une cinquantaine de salariés se sont d’abord rendus au siège de la CGT à Montreuil.

Nous avons été accueillis par des militants de l’agro alimentaire, venus de tous les coins de France, pour nous soutenir dans cette journée marathon.

Accompagné par Jean Luc BINDEL secrétaire de la FNAF-CGT, Bernard THIBAUT est venu nous saluer et  confirmer sa très prochaine visite sur notre site.

Notre assemblée avec les militants a été intense en débats et en émotions ; ensemble nous nous sommes rendus au Tribunal Correctionnel de Nanterre.

Le rassemblement s’est élargi avec la présence de nombreuses personnalités à la tête de délégations.

Jacqueline FRAYSSE et Pierre LAURENT pour le PCF, Jean Luc MELANCHON candidat du Front de Gauche, pour le  Parti de Gauche, Olivier BESANCENOT pour le NPA, Arlette LAGUILLER pour Lutte Ouvrière. 

Après une longue attente dans le Tribunal, le verdict est tombé :

il prononce la nullité de la citation et des poursuites pour non respect de la loi. Une nouvelle victoire pour les salariés de FRALIB. 

Dans le même temps, à 12 H, une première délégation a été reçue à l’Assemblée Nationale par André CHASSAIGNE accompagné de Michel VAXES, Jean Paul LECOQ, Daniel PAUL où il a été décidé la création du Comité National de soutien et de défense de FRALIB.

Une deuxième délégation a été reçue à 17 H 30 par François HOLLANDE accompagné de Michel VAUZELLE pour faire le point du dossier et des démarches engagées sur l’objectif de la table ronde.  

Sortis du Tribunal, nous avons occupé un rond point près du siège d’UNILEVER en attendant qu’une délégation soit reçue par la direction Nationale pour remettre les 101 lettres d’engagement des salariés. 

La direction veut faire croire que les salariés s’inscrivent dans la mise en œuvre du PSE parce qu’ils adhèrent à la convention de reclassement alors que les salariés y adhèrent uniquement pour rester salariés de l’entreprise et continuer à percevoir pendant 1 an 75% de leur salaire, ce qui leur permettra de reprendre leur poste plus facilement dans le cadre de la mise en œuvre de notre projet alternatif.

Les objectifs atteints, nous avons remercié et quitté nos camarades et repris le chemin du retour.

 

gg tribunal


Demain nous recevrons comme prévu Eva JOLY à 17 H 00 à l’usine.    

 

bg header3 r1 c1  logo-copie-1   logo france3Lire à 13,13m    lcm lire à 10,42m logohumanite2010 logo

  20 Minutes

Encore et toujours :

continuons le Boycott de LIPTON    

NOUS NE LAISSERONS PAS PARTIR LE THE DE L’ELEPHANT DE PROVENCE

 

Le thé de l’Eléphant est né  il y a  119 ans à MARSEILLE,

L’Eléphant est Français en Provence il doit rester.

Partager cet article

Repost 0
Published by cgt.fralibvivra.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : cgt.fralibvivra.over-blog.com
  • Contact

Contact SCOP-TI

 

Gérard CAZORLA :

email : gerard.cazorla@scop-ti.com Tel : 0688586127 ou 0442325304

Marc Decugis :

email : marc.decugis@scop-ti.com  Tel : 0666556115

Olivier Leberquier :

email : olivier.leberquier@scop-ti.com Tel : 0688167736 ou 0442325361

Recherche

Film des Fralib en vente pour la solidarité

pot de thé

Comité national de soutien des Fralib

Sans titre-1 copie

Clic sur l'image

 

comitedesoutienfralibvivra@fnafcgt.fr

Adresse postale :

- BOURSE DU TRAVAIL 
- Force et bon thé  
- cours Beaumont 13 400 AUBAGNE

- CCP n°1984975w029 - 

IBAN : FR03 2004 1010 0819 8497 5w02 969

- BIC:PSSTFRPPMAR

Une solution alternative

ELEPHANT 
COMITE D'ENTREPRISE FRALIB GEMENOS
CGT-CFE/CGC

ETUDE ECONOMIQUE, POUR UNE SOLUTION ALTERNATIVE,
INITIE AVEC L'AIDE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES,

Synthèse du Rapport d'étape.

 

La décision de fermer notre site est un scandale.

 

Le site est rentable, les conditions existent pour poursuivre une activité, et maintenir nos emplois.

 


 

 

clic ici pour lire l'article

 

 

Affiche Boycott Lipton

LIPTON-FRALIB