Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Ces propositions s’inscrivent dans un processus de construction liant étroitement redémarrage réel de l’activité industrielle sur le site et élaboration d’une solution alternative pérenne.

 1) TABLE RONDE

L’urgence d’une telle table ronde au plus haut niveau demandée à F. Fillon s’impose. Elle doit permettre d’acter les conditions du redémarrage réel de l’entreprise, la concrétisation de la solution alternative, notamment par les engagements d’Unilever et des pouvoirs publics, la prise en compte des propositions concrètes des salariés inscrites dans une solution alternative ayant obtenues le soutien du Conseil Régional et des collectivités territoriales.

 2) UNILEVER DOIT S’ASSEOIR A LA TABLE RONDE

L’arrêt rendu le 17 novembre confirme les responsabilités entières d’Unilever, la société Fralib n’ayant aucune autonomie. Aussi pour que la table ronde et des négociations soient efficaces, le groupe Unilever lui-même doit s’engager. Il en a les moyens. L’arrêt rendu le 17 novembre le démontre amplement.

 3) REDEMARRAGE REEL DE L’ACTIVITE ET ELABORATION DE LA SOLUTION ALTERNATIVE

Toutes les conditions existent pour un redémarrage normal de l’activité sur le site. Ce redémarrage doit s’inscrire dans une durée de 5 ans permettant la mise en place progressive de la solution alternative. Dans ce sens, doit être maintenu l’ensemble du tonnage Thé l’Eléphant et de tonnages additionnels en correspondance avec le nombre de salariés concernés. La solution alternative se construira dans le cadre de la convention de revitalisation. Dès maintenant, des contacts sérieux et une élaboration avancée réalisée notamment avec les experts du Comité d’entreprise montrent la viabilité d’une telle solution alternative aboutissant à terme à la constitution d’une entreprise souveraine.

 4) UN ACCORD DE FACONNAGE THE L’ELEPHANT ET TONNAGES ADDITIONNELS

Un tel accord doit être négocié pour 10 ans entre Unilever et les nouvelles entités économiques, incluant l’approvisionnement en matières premières dans les conditions actuelles et la contribution à la constitution d’un réseau de distribution indépendant.

 5) ETAT DES LIEUX ET DES BESOINS EN COMPETENCES NOUVELLES

Celui-ci doit se réaliser en commun avec le Comité d’entreprise par un cabinet indépendant pris en charge par Unilever. A partir de cet état, un plan de formation sera défini engageant Unilever et les pouvoirs publics.

 6) EXAMEN DE LA SITUATION DES TERRAINS ET BATIMENTS

Deux hypothèses existent. Soit le rachat par Unilever des terrains et rétrocession du tout pour l’euro symbolique au collectif des salariés constitué. Soit prise en charge par Unilever des loyers, charges et taxes pendant 10 ans.

 7) PARC MACHINES

Entretien, remise à niveau, modernisation, nouveaux investissements, aromatisation, atelier coupe… sont à examiner.

 8) ENGAGEMENT DES POUVOIRS PUBLICS

Notamment dans des financements et garanties bancaires.

 9) ENGAGEMENT DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

Le Conseil Régional et les collectivités territoriales soutiennent la solution alternative. Cet engagement participe de la mise en œuvre de celle-ci.

 10) PARTICIPATION D’UNILEVER AU FINANCEMENT DE LA SOLUTION ALTERNATIVE PAR UN ENSEMBLE DE MESURES TELLES QUE :

Versement d’une somme de 50 000 € par salarié concerné par la solution alternative,

Maintien des salaires et acquis sociaux des salariés engagés dans la solution alternative. Prise en charge par Unilever à hauteur de 30 % pendant dix ans des salaires et cotisations sociales,

Autres mesures ponctuelles.

 11) INDEMNITES EN REPARATION DU PREJUDICE SUBI PAR LES SALARIES

Versement par Unilever d’une somme à la hauteur du préjudice subi par salarié adhérent à la solution alternative. Cette enveloppe globale sera gérée par le collectif de salariés constitué.

 12) ARRET DE TOUTES LES POURSUITES JUDICIAIRES A L’ENCONTRE DES SALARIES AUSSI BIEN AU PLAN CIVIL QUE PENAL ET REGULARISATION DE TOUS LES SALARIES AYANT SUBI DES RETENUES SUR SALAIRES

 Ces propositions s’inscrivent dans la démarche constante des syndicats CGT et CFE-CGC et du Comité d’entreprise pour sauvegarder et développer l’emploi et l’outil industriel de production et de conditionnement de thé et d’infusions à Gémenos (13).

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : cgt.fralibvivra.over-blog.com
  • Contact

Contact SCOP-TI

 

Gérard CAZORLA :

email : gerard.cazorla@scop-ti.com Tel : 0688586127 ou 0442325304

Marc Decugis :

email : marc.decugis@scop-ti.com  Tel : 0666556115

Olivier Leberquier :

email : olivier.leberquier@scop-ti.com Tel : 0688167736 ou 0442325361

Recherche

Film des Fralib en vente pour la solidarité

pot de thé

Comité national de soutien des Fralib

Sans titre-1 copie

Clic sur l'image

 

comitedesoutienfralibvivra@fnafcgt.fr

Adresse postale :

- BOURSE DU TRAVAIL 
- Force et bon thé  
- cours Beaumont 13 400 AUBAGNE

- CCP n°1984975w029 - 

IBAN : FR03 2004 1010 0819 8497 5w02 969

- BIC:PSSTFRPPMAR

Une solution alternative

ELEPHANT 
COMITE D'ENTREPRISE FRALIB GEMENOS
CGT-CFE/CGC

ETUDE ECONOMIQUE, POUR UNE SOLUTION ALTERNATIVE,
INITIE AVEC L'AIDE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES,

Synthèse du Rapport d'étape.

 

La décision de fermer notre site est un scandale.

 

Le site est rentable, les conditions existent pour poursuivre une activité, et maintenir nos emplois.

 


 

 

clic ici pour lire l'article

 

 

Affiche Boycott Lipton

LIPTON-FRALIB