Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 22:19

Photo1394

 

 

Nous sommes revenus de l’audience devant la Cour d’Appel d’AIX EN PROVENCE que nous avions saisie afin de faire rétablir l’injustice de la décision du TGI de Marseille du 21 juillet 2011.

Le rassemblement devant le Tribunal a une nouvelle fois, été un grand succès. Cela montre bien l’importance de notre lutte dans la région.

 

Après les plaidoiries des avocats, pour ceux qui ont pu y assister (notamment les nombreux salariés de Fralib présents), ils ont pu vérifier une nouvelle fois les raisons fondamentales de notre action et de nos demandes.

Notre avocat a plaidé que la décision du juge de fond ne se fondait sur aucun examen sérieux des arguments avancés par les représentants des salariés, tant sur la qualité de l’information justifiant la fermeture de l’usine et les 182 licenciements, que la régularité du PSE.

 

Il a démontré une nouvelle fois avec brio, qu’Unilever n’a pas respecté les obligations légales aux termes de la procédure de consultation du CE, que Unilever n’a pas communiqué - comme l’avait indiqué le juge aux termes de son ordonnance rendue le 4 février dernier - l’ensemble des documents et informations permettant au Comité d’Entreprise de donner un avis sur le projet de la direction.

 

Il a démontré précisément, preuves à l’appui, notamment sur le reclassement et sur les moyens dont dispose le groupe Unilever, que le Plan de Sauvegarde de l’emploi n’était pas régulier et qu’il n’était pas conforme aux dispositions du code du travail.

 

La direction de Fralib et celle d’Unilever présentes dans la salle avec 10 gardes du corps (Hollywood), s’est contentée comme d’habitude d’affirmer qu’elle avait communiqué aux élus tous les documents et informations pour la compréhension du projet.

 

Fralib et Unilever continuent dans le mensonge et la déloyauté affichée depuis l’annonce de la fermeture de l’usine ; ils continuent à se moquer des salariés, de leurs représentants et de la justice.

 

La décision sera rendue le 17 novembre 2011

 

La direction toujours dans sa logique de provocation, assigne une nouvelle fois vendredi 21 octobre devant le TGI de Marseille 26 salariés en lutte.

 

Au lieu de discuter des conditions de cession aux salariés de ce qui est notre patrimoine collectif « la marque Eléphant », elle préfère nous traîner de tribunaux en tribunaux !

 

bg header3 r1 c1

 

Nous appelons une nouvelle fois à un large rassemblement

devant le Tribunal de Grande Instance de Marseille à partir de 8h15.

 

 

Nous ne lâchons rien et nous continuons à lutter toujours avec la même détermination et la même volonté : contre la fermeture de l’usine, pour le maintien de l’emploi et la poursuite de l’activité. 

ENCORE ET TOUJOURS :LIPTON-FRALIB

CONTINUONS LE BOYCOTT DE LIPTON    

NOUS NE LAISSERONS PAS PARTIR LE THE DE L’ELEPHANT DE PROVENCE

 

Le thé de l’Eléphant est né  il y a  119 ans à MARSEILLE,

L’Eléphant est Français en Provence il va rester.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cgt.fralibvivra.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : cgt.fralibvivra.over-blog.com
  • Contact

Contact SCOP-TI

 

Gérard CAZORLA :

email : gerard.cazorla@scop-ti.com Tel : 0688586127 ou 0442325304

Marc Decugis :

email : marc.decugis@scop-ti.com  Tel : 0666556115

Olivier Leberquier :

email : olivier.leberquier@scop-ti.com Tel : 0688167736 ou 0442325361

Recherche

Film des Fralib en vente pour la solidarité

pot de thé

Comité national de soutien des Fralib

Sans titre-1 copie

Clic sur l'image

 

comitedesoutienfralibvivra@fnafcgt.fr

Adresse postale :

- BOURSE DU TRAVAIL 
- Force et bon thé  
- cours Beaumont 13 400 AUBAGNE

- CCP n°1984975w029 - 

IBAN : FR03 2004 1010 0819 8497 5w02 969

- BIC:PSSTFRPPMAR

Une solution alternative

ELEPHANT 
COMITE D'ENTREPRISE FRALIB GEMENOS
CGT-CFE/CGC

ETUDE ECONOMIQUE, POUR UNE SOLUTION ALTERNATIVE,
INITIE AVEC L'AIDE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES,

Synthèse du Rapport d'étape.

 

La décision de fermer notre site est un scandale.

 

Le site est rentable, les conditions existent pour poursuivre une activité, et maintenir nos emplois.

 


 

 

clic ici pour lire l'article

 

 

Affiche Boycott Lipton

LIPTON-FRALIB